Archives de l’auteur

Un nouveau témoignage nous parvient

Ecrit par patplo le . Publié dans Nos actions

Témoignage d’Annie :

Comme beaucoup de femmes, lors d’une mammographie systématique, on m’a découvert un cancer du sein, à son début d’évolution.

J’ai été traitée par une macro biopsie, suivie d’une intervention chirurgicale et de radiothérapie pendant 5 semaines.

Je savais que le traitement serait efficace, mais aussi qu’il y avait des effets secondaires comme les brûlures de la radiothérapie.

J’ai bien supporté le traitement de rayons pendant 3 semaines, avec quelques douleurs et rougeurs sur ma peau, mais peu intenses. Je n’ai pas ressenti de fatigue.

Puis est apparue une rougeur diffuse, comme un coup de soleil prononcé et surtout l’impression d’une brûlure interne de tout le sein et du creux axillaire.

Je suis médecin, de formation classique et je savais que la médecine ne m’apporterait pas de solution à ces symptômes. J’ai suivi les conseils du service de radiothérapie (pas de savon, pas de déodorant, protection locale par un mouchoir, crème cicatrisante…).Malgré tout, la douleur cuisante persistait.

J’ai donc fait appel à Michel Leray, magnétiseur, avec qui nous avions des liens de confiance, mais sans connaître sa pratique de soins .Michel m’a proposé un rendez vous sous 24 heures et au téléphone, il m’a demandé d’apporter une bouteille d’eau, ce qui m’a laissé perplexe !

J’ai apprécié d’être reçue en toute discrétion à son cabinet et je lui ai raconté mes soucis. Puis est venu le temps du traitement. Je me suis allongée, en restant habillée. Ce premier contact a duré une heure pendant laquelle Michel a éliminé la brûlure, sans contact direct. D’un geste, il balayait la chaleur, et il est arrivé que je sente cette chaleur se déposer plus loin. En même temps, un frisson de fraicheur se faisait sentir au niveau du sein.
La séance se déroulait de façon détendue, en devisant, mais avec une attention et une écoute soutenue de sa part.

Je suis repartie avec ma bouteille d’eau que Michel a « traitée ».Comme mon traitement avait lieu loin de chez moi, je ne rentrais qu’en fin de semaine. J’appliquais cette eau sur ma brûlure chaque jour après mes séances de radiothérapie. Michel m’a informé que tous les soirs, il me traiterait à distance.

Je suis revenue chaque semaine et après la fin du traitement.

J’ai obtenu une amélioration immédiate, qui s’est confirmée pendant toute la fin de mon traitement. L’action de l’eau était spectaculaire, avec une sensation de fraicheur, qui durait pendant plusieurs heures.

Sur cette période, j’étais avant tout une patiente et en recherche de solutions pour calmer ce « feu ».

 

Toutes ces techniques ne sont pas reconnues par la médecine et j’ai moi même été sceptique pendant longtemps.

Puis, l’évolution de ma pratique médicale m’a conduit vers une ouverture et une tolérance face aux médecines parallèles, ainsi qu’une attention à « l’écoute et au prendre soin » de l’autre. Mais jusqu’à ma rencontre avec Michel, je n’aurais pas pensé avoir un jour recours à un magnétiseur. Je voyais tout cela de loin par le prisme des patients, que je jugeais crédules. Je ne saurais pas expliquer ce qui se passe au cours de ces soins, ils m’ont apporté une amélioration de mon état, sans prendre de risques. J’y allais en toute confiance.
S’agit il d’un « effet placebo » ? L’effet d’une mobilisation de l’énergie ? Je n’ai pas de réponse et j’accepte de ne pas savoir.

Le radiothérapeute, à qui j’en ai parlé, n’était pas surpris, puisque la moitié de ses patients ont recours à cette technique, il le sait et comprend la démarche de ses patients.
Cette expérience oblige à regarder les limites de la médecine et rend humble.

Soirée Oenologie lundi 15 avril

Ecrit par patplo le . Publié dans Actualités

Le lundi 15 avril à Cinélac,Pascal Monnerais, sommelier-conseil, nous a entretenu sur le Vin en France.

Belle soirée,conférence enrichissante.

Nous vous proposons de nous retrouver le 15 décembre avec Pascal qui nous suggérera des accords vin-mets avant les fêtes.

photo pmonnerais avec verre couleur

 

 

ACTIONS MISES EN PLACE AU DEBUT DE CETTE ANNEE 2013

Ecrit par patplo le . Publié dans Nos actions

 

 

L’association met en place des actions et peut apporter

  • des soins d’esthétique
  • des soins de réflexologie plantaire
  • des séances de sophrologie
  • des séances de QI Gong
  • des soins de magnétisme

 

 

Comment ces pratiques peuvent elles vous aider ?

Voici quelques explications de chaque méthode:

 

 

 

Les soins esthétiques

soin-esthetique-paris-219-

La socio-esthétique est la pratique professionnelle de soins esthétiques auprès de populations souffrantes et fragilisées par une atteinte à leur intégrité physique du fait de la maladie. Elle s’inscrit dans les projets de soin.

Par leur savoir faire et leur savoir être, les Socio-esthéticiennes apportent bien être aux bénéficiaires et les aident à retrouver une meilleure image d’eux mêmes. Elles contribuent, avec les équipes soignantes, à une prise en charge globale des personnes rencontrées.

La socio esthéticienne apaise, apporte du bien être, de l’écoute active au malade grâce à sa présence et ses conseils, donne les moyens de se réconcilier avec soi même par un travail sur son corps et son image. Elle peut animer des ateliers conseil en image et foulards, apporte des conseils sur les prothèses capillaires, sur l’image de soi.

Elle propose des soins du visage, épilation, soins des mains et pieds, modelage  mains, pieds, visage ou jambes, des conseils en maquillage.

Sur l’année 2012 une centaine de personnes à l’hôpital de Ploërmel ont pu bénéficier de ces soins alors qu’elles étaient en soin de chimiothérapie.

En janvier et février 2013,chaque mois une douzaine de personnes ont pu bénéficier de ces soins à l’hôpital de Ploërmel.

 

 

 

 

 

La  réflexologie plantaire

reflexologie_th-2

Pratiquée depuis 5 000 ans en Chine, la réflexologie plantaire transpose chaque partie du corps sur la voute plantaire sous forme de « zones reflexes ».Le pied serait donc un « miroir »miniature du corps humain.
Par la pression et le massage des zones réflexes, on transmet une information à l’organisme par l’intermédiaire du système nerveux. Ainsi la stimulation d’un point réflexe entraîne la stimulation de l’organe correspondant.

La réflexologie plantaire aide l’organisme à retrouver un équilibre.

Les bienfaits de la réflexologie :

La dynamique d’auto-guérison activée contribue à restaurer la santé de l’intérieur:

-Détente, décontraction physique et mentale (stress, anxiété, nervosité, surmenage), relaxation, dynamisation de l’organisme d’où une amélioration de ses fonctions  (Respiratoires, circulatoires, digestives, génitales, rénales, immunitaires, hormonales), meilleure circulation du sang et lymphatique, relâchement des tensions (musculaire), soulagement des douleurs, amélioration du sommeil, détoxination, équilibre du système endocrinien, neuro-végétatif.

 

La Réflexologie aide le corps à retrouver l’homéostasie (capacité d’autorégulation de nos organes par rapport aux contraintes extérieures : température, pression artérielle, fonctionnement du cœur et des vaisseaux, concentration du sang de la lymphe et du liquide céphalo-rachidien)

En février 2013 ,9 personnes ont bénéficié des soins de réflexologie.

 

 

 

La Sophrologie

sophrologie-th

La sophrologie est une méthode pratique destinée à mobiliser les potentiels de l’être humain.

Elle est fondée sur une méthode basée sur la détente musculaire, la respiration, la concentration et la visualisation positive.

La sophrologie est un outil très utile dans l’accompagnement de la maladie, tant dans la gestion du quotidien, des soins et des évènements plus directionnels.

Un malade découragé par la maladie se sent écrasé par les problèmes; il vit une tension permanente; son organisme se fatigue.

Avec la pratique de la sophrologie le patient apprend à trouver des ressources en lui et prend conscience de la manière dont il peut participer à son mieux être.

La sophrologie peut être utilisée pour :

⁃  Apprendre à se détendre physiquement et mentalement, et utiliser le savoir faire chez soi, dans une salle d’attente, pour un examen médical etc…

⁃  Se remplir de positif, d’énergie et de mieux-être.

⁃  Évacuer ses tensions physiques, émotionnelles et nerveuses.

⁃  Apaiser son mental, pour être plus présent et plus concentrer.

⁃  Acceptation et renforcement des traitements médicaux : chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie.

⁃  Diminuer le stress créé par le traitement.

⁃  Garder ou retrouver une bonne qualité de sommeil.

Si la sophrologie ne prétend pas soigner le cancer, elle améliore grandement l’état psychologique des patients, contribue à diminuer les effets secondaires dus aux traitements, à diminuer les recours aux antalgiques et autres analgésiques.

Les séances:Une séance collective dure environ une heure.

La sophrologie se pratique debout ou assis dans une pièce calme.

Sa pratique nous apprend à nous tourner vers l’intérieur de nous-même et à devenir attentif à ce qui se manifeste en nous.

L’entraînement à ses techniques active de façon positive les capacités et ressources de l’individu pour renforcer les structures saines de la personnalité.

Quelques témoignages:

Témoignage de Maryse, 64 ans, atteinte d`un cancer de l`ovaire récidivant :
« Après la séance de sophrologie, j`ai passé trois nuits très paisibles malgré la maladie et j`ai pu aborder la deuxième séance de chimio en bonne forme. » 
Témoignage de Clara – 30 ans :
 » Le cancer du sein m`a fait comprendre que je n`ai plus le droit de ne pas écouter mon corps. La sophrologie m`a permis un meilleur endormissement juste après l`ablation. Mes douleurs dans les jambes ont également disparu. Mes tensions passagères passent plus facilement. J`ai moins d`angoisses. J`accepte plus facilement d`être encore parfois fatiguée, je ressens l`énergie dont je dispose et j`essaie de ne pas être en surrégime » 
Témoignage d’Aline, Traitée pour un cancer du sein, elle a bénéficié de séances de sophrologie: 
« C’est comme une bouée pour ne pas couler ,
 » En 1982, j’avais découvert la sophrologie avec la préparation à l’accouchement; j’ai été tellement réceptive que je réussissais à dormir entre les contractions !
Cinq ans plus tard, j’ai eu un cancer du sein, opération, chimio, radiothérapie….
En 1992 : récidive et ablation du sein. Après une quinzaine d’années de tranquillité, le cancer a récidivé.
Aussi quand l’Hôpital de jour de l’Institut Curie m’a proposé des séances de sophrologie,
j’ai été enthousiaste! Une grande chance car, quelques semaines après ma première entrevue, j’ai eu un mauvais résultat de scanner cérébral.
Et quand « l’unité centrale » fait défaut, on perd pied.
Subitement, je ne croyais plus en ce corps malade. J’étais coincée par les angoisses pour la première fois de ma vie.
 Réapprendre les choses essentielles de la vie, respirer calmement, sentir son corps, c’est ce j’ai ressenti dès la première séance de sophrologie…c’est une aide au quotidien pour s’endormir : comme une bouée pour ne pas couler ; cela m’a donné un rituel, une technique à suivre à la moindre détresse… »

 

 

 

Le QI-GONG

qigong

QI-GONG est un terme d’utilisation récente que l’on peut traduire par « le travail de l’énergie » ou « la mise en forme de l’énergie », dans le sens  » s’entrainer à « .

Les techniques utilisées dans le QI-GONG sont simples :

-Des mouvements lents, non musculaires, harmonieux que l’on répète plusieurs fois.

-Des postures de calme intérieur : debout ou assis.

Ces mouvements et postures sont pratiqués en association avec des mises en mouvement de l’énergie et des concentrations sur des points particuliers en accord avec le rythme respiratoire.

Ce qui a pour effet :

-de calmer l’esprit et le cœur, d’apaiser le stress.

-de régulariser le QI, l’énergie à l’intérieur du corps et de retrouver la santé.

-de poser notre attention sur ce qu’on est entrain de faire : l’instant présent.

Le QI-GONG est la poésie du corps, une méditation en mouvement, la relation à soi même et l’ouverture à l’autre. Le QI-GONG est l’art de retrouver la plénitude du corps et de laisser place à la paix de l’âme.

 

 

 

 

Témoignage de Chantal:

Atteinte d’un cancer du sein bilatéral en 2010, j’ai réalisé combien la vie peut être belle et fragile à la fois.  C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de prendre soin de moi et de trouver des solutions
aux   « maux du cancer ».  Le Qi-Gong s’est imposé de lui-même….  Les traitements ont laissés des traces notamment des problèmes de lymphe qui stagne dans les seins, de coups de fatigue importants,  quant aux antihormonaux actuels ils entraînent des douleurs osseuses et musculaires.  

Et le Qi-Gong, qu’apporte t il dans tout cela ?  Tout d’abord le bien-être, un recentrage sur soi-même, à la fois de l’énergie et de la sérénité.  Il permet de bouger à son rythme, selon ses capacités, ici pas de performances, pas de compétition.  Il procure de l’énergie, réduisant fortement ces fameux « coups de fatigue » et surtout les mouvements pratiqués font s’écouler la lymphe évitant ainsi les douleurs et le mal-être qu’entraîne la stagnation.  

Qi-Gong remède miracle ?   Non bien sûr mais certainement un « plus » important pendant et après les traitements, des effets bénéfiques sur l’organisme, un regard positif sur soi-même, un moment d’évasion grâce à un groupe solidaire et une confiance en soi pour l’avenir !

Pour plus d’informations sur le QI-GONG ,cliquez sur « lire la suite »

 

images

 

 

 

 

 

 

 

L’aide pouvant être apporté par un magnétiseur:

Témoignage de Pierre:

Il s’agit pour moi de décrire ,en toute sincérité ,le chemin parcouru ensemble avec mon magnétiseur durant une période  très difficile de ma vie.

En juin 2009,suite à des examens médicaux,une annonce de cancer m’a été faite à l’âge de 44 ans.

Une tumeur(stade3)avait été découverte à la base de la langue latéralisée à droite ainsi qu’un ganglion d’un diamètre de 5cm.

Le parcours traditionnel a donc commencé avec pose de gastrotomie,puis chirurgie.

Connaissant un magnétiseur depuis  quelques années ,je l’ai contacté à cette période pour savoir si il y avait une possibilité d’agir sur mes souffrances physiques de même que sur les effets secondaires des traitements.

Nous avons commencé à nous voir régulièrement à raison d’une fois tous les dix jours suite à la chirurgie.

Cela a eu comme effet principal de soulager très fortement mes douleurs et donc de limiter la prise d’antidouleurs et de m’éviter leurs cortèges d’effets secondaires et d’accoutumance.

Mais en ce qui me concerne, l’appui et le service rendu par son magnétisme s’est produit lors de ma radiothérapie.

J’avais trente séances  de prescrites  et il faut savoir que  la radiothérapie sur les muqueuses de la bouche et de la langue sont très douloureuses et génère des oedèmes qui empêchent de boire  et de s’alimenter.

Nous avons décidé avec lui de nous rencontrer régulièrement à l’image des séances.

Et c’est ce qui a suivi qui m’a le plus stupéfait.

Les spécialistes qui me suivaient à cette époque à qui j’ai parlé de ce complément d’aide ne m’ont pas incité,ni interdit quoique ce soit,mais ont plutôt  ignoré mes propos ou les ont considérés avec  mépris.

Seul mon médecin traitant m’a encouragé en considérant que tout ce qui aide le patient à positiver est bon à prendre.

Les séances  régulières ont eu pour effet de limiter énormément mes oedèmes .

D’après les protocoles j’aurais dû commencer à m’alimenter avec l’aide d’une machine à partir de la dixième séance .Or je ne me suis jamais servi de celle-ci!

Cela a énormément surpris l’équipe médicale et notamment les nutritionnistes .Effectivement je ne pouvais plus m’alimenter normalement,mais j’ai évité d’utiliser cette assistance mécanique qui elle aussi génère de l’accoutumance!

Outre les oedèmes et les inflammations , les brûlures sur ma peau ont été très limitées.

D’après la radiologue,j’aurais dû être brûlé beaucoup plus. Sachant qu’elle me prescrivait une pommade dont elle m’avait annoncé l’efficacité réduite.

Je n’ai donc pas souffert de brûlure et donc j’ai pu là aussi diminuer des 3/4 ma prise d’antidouleurs pendant cette période.

Ce qui m’a évité des effets indésirables au quotidien et cette dépendance aux dérivés morphiniques qui oblige à un sevrage et qui vient s’ajouter aux problèmes déjà très suffisants.

Voilà comment s’est déroulé l’accompagnement de mon magnétiseur et les effets bénéfiques dont je peux attester.

Je dois ajouter deux choses.

Tout d’abord le magnétiseur n’est jamais intervenu, n’a jamais apporté de commentaires  sur le traitement médical et l’a parfaitement respecté.

Ensuite le fait d’échanger,le soutien apporté dans ce moment très particulier où les repères s’effacent,où l’on perd pied m’a permis d’affronter les difficultés et d’y faire  face le mieux possible.

10 mois après je reprenais une vie professionnelle.

 


Pour bénéficier de ces aides,n’hésitez pas contactez nous

-par mail : patplo56800@gmail.com

-par courrier : BP 70093-56803 Ploërmel Cedex

 

Signature d’une convention avec l’hôpital de Ploërmel

Ecrit par patplo le . Publié dans Nos actions

Aujourd’hui a été signé une convention entre le Centre Hospitalier Alphonse Guérin et l’association  pour

l’intervention d’une réflexologue 2h/semaine au sein du service de Chimiothérapie de l’établissement, et

l’intervention d’une socio esthéticienne 4h/semaine au sein du même service.

Cette convention est conclue pour l’année 2013.

Soirée Oenologie

Ecrit par patplo le . Publié dans Actualités

Le lundi 03 Décembre 2012 à 19H00 au cinéma CINELAC de Ploërmel a eu lieu une CONFERENCE SUR L’HISTOIRE DU VIN EN FRANCE.Une cinquantaine de personnes y ont assisté ,un grand merci à Pascal Monnerais, notre conférencier qui nous a fait vivre un très agréable moment. La suite aura lieu le lundi 15 Avril 2013.

Pour voir les photos cliquez sur « lire la suite »

INAUGURATION DU STADE

Ecrit par patplo le . Publié dans Actualités

Le stade de football de Ploërmel a pris le nom de STADE PATRICK CAILLAUD le dimanche 21 Octobre.

Le Président et le Vice Président du Ploërmel Football Club, Madame le Maire Béatrice le Marre et Laurence Caillaud ont dévoilé le nouvelle signalétique du stade.

« Donner le nom de Patrick au stade s’est imposé comme une évidence,nous voulions lui rendre hommage,lui qui a toujours fait beaucoup pour le club et en a été le Président de 2005 à 2008″raconte Christophe Laboureau,Vice Président du club.

« C’est un grand jour pour le football »Jean Claude Eon,Président du PFC ne peut cacher son émotion « Ton nom sera une motivation supplémentaire pour nos joueurs et nous le ferons rayonner sur toute la région ».

« Patrick occupait une place importante dans le monde économique et sportif de Ploërmel,commente Béatrice le Marre.Quoi de plus normal que de donner son nom au stade municipal ».

Laurence Caillaud a rappelé le rôle que le sport jouait dans la vie de son époux. « Aujourd’hui par ce nom au stade et par l’association PATPLO56,dédiée à l’accompagnement des malades et de leurs proches,tu es toujours parmi nous ».

Le club des supporters s’est associé à l’évènement en offrant un don à l’association.

 

Pour découvrir les photos,cliquez sur lire la suite

TOURNOI DE POKER

Ecrit par patplo le . Publié dans Actualités

Le dimanche 14 Octobre a eu lieu à la salle des fêtes de Ploërmel le premier tournoi de poker de l’association.80 joueurs ont participé et ce fut un franc succès.

 

 

 

Pour découvrir les photos,cliquez sur lire la suite

Pro AM de golf sur le parcours de la Freslonnière

Ecrit par patplo le . Publié dans Actualités

Jeudi 27 septembre

Le premier PRO AM « PATPLO56 » a eu lieu sur le parcours de La Freslonnière le jeudi 27 Septembre 2012. Il a été initié par Stéphane et Benjamin, un grand merci à eux.

Le golf était pour Patrick un échappatoire, un lieu où rien ne pouvait l’atteindre à part une balle perdue ou son club de golf qu’il jetait rageusement quand il n’était pas content de son coup. Le golf représentait également pour lui :Exigence envers les autres mais surtout envers lui même, toujours faire mieux, ne rien lâcher, rien n’est jamais gagné !!!!!!!!!

Patrick s’était un jour amusé d’un film « La légende de Bagger Vence » où un joueur de golf doit retrouver ‘son swing authentique’, Lui aussi a du courir après son swing bien des fois. A la fin du film, le héros narrateur de l’histoire disparaît à l’horizon sur un parcours bordé par la lumière du soir. C’est ainsi qu’il se voyait partir !

Photos

Vidéo